Comprendre l’action de la stimulation cognitive : La plasticité cérébrale

Billet du 03/04/2018

Par l’équipe de HappyNeuron Activ’

Les avancées récentes de la recherche en neurosciences offrent un cadre théorique qui permet de comprendre l’action de la stimulation cognitive à travers le concept de plasticité cérébrale, une propriété particulière du cerveau.

« La plasticité cérébrale correspond à la capacité du cerveau à se modifier, tout au long de la vie, dans ses structures (on parlera de réserve cérébrale) ou dans son adaptation fonctionnelle (on parlera de réserve cognitive), tant lors de lésions cérébrales que sous l’effet de stimulations cognitives » [1]. Cette propriété du cerveau bien connue chez l’enfant est à l’œuvre à tous les âges de la vie.

plasticité cérébrale stimulation cognitive des personnes âgées
picto violet cerveau plasticité cérébrale stimulation cognitive des personnes âgées

La réserve cérébrale

La réserve cérébrale est liée aux éléments structuraux du cerveau tels que sa taille, son poids, le nombre de neurones et de connexions entre ces neurones. Lors du vieillissement, le nombre de neurones diminue progressivement mais leurs connexions augmentent et de nouveaux neurones sont créés dans certaines régions du cerveau à partir de cellules souches embryonnaires : ce processus de création de neurones s’appelle la neurogénèse.

picto violet neurone plasticité cérébrale stimulation cognitive des personnes âgées

La réserve cognitive

La réserve cognitive est liée au fonctionnement du cerveau. C’est un processus actif qui se met en œuvre lorsque des stratégies nouvelles ou alternatives sont utilisées. Ainsi, le réseau cérébral habituellement impliqué dans une tâche est utilisé avec une intensité accrue. C’est ce que le Pr. Christian DEROUESNE appelle le « coup de fouet cognitif ». Plusieurs études ont montré qu’une réserve cognitive élevée a un effet protecteur sur le cerveau : elle retarde, en la compensant, l’expression clinique de la maladie d’Alzheimer [2].
Ainsi, en développant la réserve cérébrale et la réserve cognitive, la stimulation cognitive permet de conserver un confort cognitif et de lutter contre le déclin cognitif.

Pour aller plus loin :

[1] CROISILE Bernard. « La stimulation de mémoire. Quel rationnel ? Quels exercices ? », La Revue de Gériatrie, 2006, 31, n°6, juin : 421-433.
[2] KALPOUZOS Grégoria, EUSTACHE Francis et DESGRANGES Béatrice, « Réserve cognitive et fonctionnement cérébral au cours du vieillissement normal et de la maladie d’Alzheimer », Revue thématique de Psychologie et Neuropsychiatrie du vieillissement, juin 2008 ; 6 (2) : 97-105.

HappyNeuron Activ' - Expert en stimulation cognitive !

Découvrez HappyNeuron Activ’

En savoir +   Essai gratuit !

Solution numérique de stimulation cognitive des seniors
à destination des acteurs du médico-social et de l’action sociale