Le vieillissement dans la société

Billet du 09/03/2018

Par l’équipe de HappyNeuron Activ’

Plus que jamais, l’accompagnement des personnes âgées et les outils de stimulation cognitive font l’actualité. Au 1er janvier 2012, notre pays comptait en effet 15 millions de personnes âgées de 60 ans et plus, dont 7.8 % de personnes dépendantes. Leur accompagnement, qui est d’ores et déjà un enjeu de société capital, prendra de plus en plus d’importance dans les prochaines décennies en raison de l’augmentation de l’espérance de vie.

De nombreuses politiques publiques et plans nationaux ont été mis en place pour anticiper la transition démographique et mieux accompagner la notion de dépendance. Fin 2015, une loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement a notamment été promulguée, offrant de nouvelles possibilités d’accompagnement des personnes âgées et de la dépendance. En parallèle, les avancées des recherches en neurosciences et les progrès du monde numérique ont permis le développement d’outils innovants de stimulation cognitive ayant pour objectif de préserver l’autonomie des personnes âgées et de lutter contre leur déclin cognitif.

Vieillissement en France et personnes âgées

Le vieillissement

Bien qu’associé aux personnes âgées, le vieillissement n’est pas un processus spécifique à la dernière partie de la vie : c’est un mécanisme programmé qui débute dès la fécondation et qui suit plusieurs phases (le développement, la maturité et la sénescence). L’usage commun veut néanmoins que le vieillissement soit associé à la sénescence, aussi appelée « vieillesse ». Dans cette acception, le vieillissement se caractérise par « des changements biologiques qui entraînent une dégradation progressive mais non continue des capacités physiques et mentales et enfin le décès. Au-delà des changements biologiques, le vieillissement est aussi associé à d’autres transitions de vie comme le départ en retraite, la réinstallation dans un logement plus adapté et le décès des amis ou du partenaire » comme le précise l’Organisation Mondiale de la Santé [1] (OMS). S’il n’existe pas d’âge biologique de la vieillesse, c’est souvent l’âge du passage à la retraite qui en marque l’entrée, soit un âge moyen de 62.3 ans en France. Par ailleurs, l’espérance de vie est en constante augmentation : En 2014, elle était estimée à 79.2 ans pour les hommes et à 85.4 ans pour les femmes [2].

Dans cette perspective, le vieillissement se caractérise par quatre modes évolutifs :

  • Le vieillissement réussi avec une absence de pathologie grâce à l’utilisation et à l’entretien des capacités fonctionnelles
  • Le vieillissement habituel avec des atteintes liées à l’âge et à la non-utilisation des capacités fonctionnelles, mais sans pathologie définie
  • La fragilité qui correspond à un ensemble de signes de perte d’autonomie encore réversibles
  • Le vieillissement avec des pathologies sévères ou évolutives souvent responsables d’un état de dépendance (dont l’âge moyen se situe aux alentours de 83 ans).

Nous percevons donc l’intérêt de développer des actions de prévention afin de promouvoir un vieillissement réussi, ainsi que des actions de dépistage et d’accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées.

Références :

[1] OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Vieillissement et santé. Aide-mémoire N°404 [en ligne]. Septembre 2015, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs404/fr/
[2] TRIVALLE Christophe. La gérontologie préventive : pourquoi, pour qui et comment ? in TRIVALLE Christophe. Gérontologie préventive. Eléments de prévention du vieillissement pathologique. 3ème édition, Issy-les-Moulineaux, Elsevier Masson, « Abrégés », 2016, 664 pages.

HappyNeuron Activ' - Expert en stimulation cognitive !

Découvrez HappyNeuron Activ’

En savoir +   Essai gratuit !

Solution numérique de stimulation cognitive des seniors
à destination des acteurs du médico-social et de l’action sociale